LUMI’IN, PLUS DE BORNES et TOTEM MOBI, lauréats de l’AAP GreenTech verte, mis à l’honneur par Ségolène Royal

greentech_02wMardi 6 décembre, Ségolène Royal a annoncé les 51 lauréats du second appel à projets « Jeunes pousses – GreenTech verte » parmi lesquels 3 membres de Capenergies : LUMI’IN, PLUS DE BORNES et TOTEM MOBI.

Félicitations aux 3 lauréats qui bénéficieront :

  • D’un accompagnement financier jusqu’à 150 000 € de fonds de pré-amorçage. Un second financement pouvant aller jusqu’à 500 000 € permettra de soutenir les projets les plus prometteurs.
  • D’un accompagnement technique avec un accès à l’ensemble des ressources scientifiques et techniques du ministère : écoles d’ingénieurs, IGN, Météo-France, Ademe, Muséum national d’histoire naturelle, future Agence française de la biodiversité…
  • D’un accompagnement à la valorisation économique de leurs résultats.

Ils pourront rejoindre le premier incubateur GreenTech verte créé en septembre 2016 à l’École nationale des ponts et chaussées, ou les incubateurs du ministère à Orléans, Toulouse et Vaulx en Velin qui ouvriront prochainement.

« Un grand merci à Capenergies, sans qui nous ne nous serions pas positionnés sur cet AAP. A nos côtés tout au long du processus, l’équipe projet du Pôle nous a accompagnés pour labelliser, structurer et maturer notre candidature. De plus, l’environnement et les échanges avec les autres membres du Pôle favorise l’évolution positive et durable de notre projet » François VAUTE, Gérant LUMI’IN.

« Cette reconnaissance nous permet de nous positionner comme une sérieuse alternative concernant les solutions de supervision pour bornes de recharge. » Romain Vincent, Gérant  Plus de Bornes.

« Capenergies agit comme un coach pour TOTEM. Le Pôle attire notre attention de manière ciblée sur les opportunités et nous guide pour que notre participation aux Appels à Projets soit la plus efficace possible, pour maximiser le retour sur investissement et les probabilités de réussite. » Emmanuelle Champaud – Présidente Totem Mobi

LES PROJETS LAUREATS

Dans la catégorie « énergies renouvelables » :

  • LUMI’IN et son projet « Fourmilière lumineuse » : Les lampadaires solaires interconnectés

Lumi’iN est un concepteur et fournisseur de lampadaires solaires qui participe à la relocalisation de l’industrie en France et commence à exporter son savoir-faire à travers le monde. Avec  ce  projet,  à l’instar  d’une  fourmilière, les  lampadaires  Lumi’iN seront interconnectés. Ils pourront intégrer différents capteurs permettant l’échange d’informations via un Open DATA au service de la gestion des risques et de la protection de la biodiversité.

Dans la catégorie « mobilité durable » :

  • PLUS DE BORNES et son projet « Charge.fr » : Une innovation pour déployer les bornes de recharge électrique

PLUS DE BORNES est la première startup française à avoir déployé un réseau de bornes de recharge publique pour véhicules électriques. Grâce au cloud CHARGE.FR, n’importe quel électricien qualifié peut installer des bornes de recharge intelligentes répondant aux exigences techniques et légales.
Quel que soit le matériel, CHARGE.FR assure un haut niveau de fonctionnement ainsi qu’une ouverture aux meilleurs services pour les usagers.

  • TOTEM Mobi et son projet TOTEM : L’autopartage le plus économique et le plus citoyen

TOTEM Mobi opère un service de location de voitures électriques à 1€ le ¼ d’heure permettant de conserver la liberté et l’indépendance de la voiture sans la pollution ni le coût. Associant numérique et écologie, TOTEM optimise ses systèmes d’information pour faciliter l’expérience client et équipe ses Twizy de capteurs de pollution afin de recueillir des données utiles à la cité. TOTEM Mobi vise 30 villes d’ici 2020 puis un déploiement international.

De gauche à droite aux côtés de Ségolène Royal, lors de la remise des prix : Romain Vincent – Totem Mobi, Emmanuelle CHAMPAUD – Plus de Bornes et François VAUTE – LUMI’IN.

L’Appel à Projet Green Tech verte

Annoncée le 9 février 2016 par Ségolène Royal, la Green Tech verte a pour ambition de faciliter la transition écologique grâce au numérique. Concrètement, chaque innovation proposée par les startups candidates doit pouvoir changer la vie quotidienne en un simple clic : économies d’énergie, bâtiment, transport, risques, économie circulaire, santé et environnement, biodiversité…  Dans cet esprit, Ségolène Royal avait lancé un premier appel à projet en avril 2016 pour faciliter la transition écologique grâce au numérique, puis un 2nd appel à projets le 8 septembre pour élargir cette communauté d’entrepreneurs. Cette fois, plus de 130 projets ont été déposés. 51 ont été retenus par un jury présidé par la ministre de l’environnement et composé du Commissariat général au Développement durable, des autres directions du Ministère, de l’ADEME, du ministère de la recherche et du ministère de l’économie.