Accompagnement réussi : Le projet MOGAS (MOteur à Gaz pour Applications Stationnaires) sélectionné au 20e appel à projet du FUI

Retenu dans le cadre du 20ème appel à projets du FUI[1] pour son contenu innovant et les retombées économiques qu’il devrait générer, le projet MOGAS vise la mise sur le marché d’une nouvelle technologie de moteur à gaz pour groupe électrogène. Soutenu par le pôle de compétitivité CAPENERGIES et labellisé par son comité d’experts, MOGAS sera subventionné à hauteur de 1,08 M€ grâce au soutien des Collectivités Territoriales et de l’État.

Il mobilisera sur 3 années 2 centres de recherche et 2 PME, dont Contrôle Mesure Régulation SAS (CMR). Membre du pôle Capenergies depuis 2008, CMR conçoit, développe et commercialise une gamme complète de produits d’instrumentation. Allant du simple capteur de température ou de pression jusqu’au système de surveillance les plus sophistiqués, ces dispositifs cherchent à répondre aux exigences des constructeurs de moteurs, de la marine ainsi que de l’industrie, dans le domaine de l’instrumentation et de l’automatisation.

Patrice Flot, Directeur Général Adjoint de CMR et correspondant du projet Mogas présente ce projet prometteur :

Objectif : Obtenir un rendement optimal en conditions extrême

« Le projet MOGAS a pour objectif de concevoir et mettre au point un moteur à gaz de 1 MW, qui se distingue de la concurrence par son insensibilité aux fortes chaleurs ambiantes, à l’altitude, et à la qualité du gaz, alors que les actuels moteurs proposés par la concurrence diminuent leur puissance de 20 à 30 % lorsque ces conditions sont excessives. Ce moteur à gaz donne l’accès aux sites en conditions ambiantes extrêmes, avec une moindre pollution par rapport à un classique moteur gas-oil. »

Les pays chauds : marchés cibles privilégiés

« Les marchés visés par ce nouveau moteur sont essentiellement les pays chauds, dans lesquels le réseau électrique est défaillant ou inexistant, comme l’Afrique par exemple. »

L’innovation au cœur du projet Mogas

« Différentes innovations seront nécessaires à ce projet, au niveau du contrôle électronique du moteur, au niveau de son bilan thermique, au niveau de ses capteurs électroniques, et au niveau du traitement anti-pollution. Chaque innovation comporte des verrous identifiés. Pour CMR, la clé du succès résidera dans la capacité de mise en œuvre de composants optiques bons marché pour ses nouveaux capteurs innovants, et de maîtriser la partie numérique à de meilleurs coûts qu’en solution traditionnelle. »

Des retombées attendues sur l’ensemble du territoire français

« S’agissant d’un moteur de forte puissance 1MW, avec plusieurs centaines de composants différents, et venant de sources différentes, les retombées couvriront toute la France et pas seulement la région Rhône Alpes où sera conduit le projet, ou la région PACA où réside CMR. On estime la création d’une cinquantaine de nouveaux emplois pour les partenaires, essentiellement industriels, à l’horizon 2023, dont 16 pour CMR.

Les capteurs du projet MOGAS seront uniques sur le marché, aussi permettront-ils d’envisager le développement d’un atelier spécifique en France. »

Capenergies aux côtés de CRM : un accompagnement réussi

« Le projet est principalement porté par la région Rhône Alpes, mais en France la compétence nécessaire dans le domaine de l’instrumentation des moteurs industriels ne se trouve qu’en région PACA. CMR a très vite répondu présent lorsqu’il a été sollicité par le porteur de projet, et le pôle CAPENERGIES s’est tout de suite montré actif et dynamique pour examiner le projet, encourager CMR et les partenaires, et enfin labelliser le projet , et puis mettre les financeurs autour de la table. Un support puissant et sans faille ! »

Depuis sa création, le pôle CAPENERGIES a permis le financement de 315 projets, représentant un budget total de 1037 millions d’euros, ainsi qu’un montant d’aide de 416 millions d’euros[2].


[1] FUI : Fond Unique Interministériel

[2] Hors projets d’un montant supérieur à 50 millions d’euros