Capenergies cosignataire de l’ « Appel de la Méditerranée pour l’éolien en mer flottant » à destination du gouvernement.

Aux côtés des régions Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie et de 72 acteurs – industriels, collectivités, regroupement professionnels et entreprises spécialisées, Capenergies se porte cosignataire de l’ « appel de la Méditerranée pour l’éolien en mer flottant », qui requiert auprès du gouvernement un dispositif proactif pour le développement de la filière sur nos territoires.

Les signataires considèrent qu’une capacité éolienne flottant de 3GW cumulés pourrait être déployée d’ici 2030, si le gouvernement s’engage rapidement : « Nous, acteurs de la transition énergétique en Méditerranée, demandons à ce que notre façade maritime puisse bénéficier d’une programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) ambitieuse – par le biais d’appels d’offres commerciaux réguliers programmés […] et d’un soutien à l’émergence rapide des projets. »

La façade maritime de la Méditerranée concentre de sérieux atouts climatiques ainsi qu’un écosystème d’entreprises innovantes et d’industries expérimentées. Capenergies s’investit depuis plusieurs années dans des projets-pilotes, comme le parc éolien offshore de « Provence Grand Large », pour fédérer les acteurs de la filière et animer des démarches de concertation publique. Le pôle mobilise aussi ses entreprises locales lors de rendez-vous business afin qu’elles consolident ou diversifient leurs offres, et deviennent plus compétitives sur ce marché à fort potentiel international.

Lire le communiqué de presse complet.