Le Comité de Labellisation Capenergies élargit ses domaines d’expertise par l’intégration de 3 nouveaux membres

14 septembre 2017 – Instance de gouvernance dédiée à l’innovation, le Comité de Labellisation du pôle Capenergies accueille trois nouveaux membres, spécialistes de l’énergie et issus du monde de l’industrie et de la recherche : Frank Carré, Directeur Scientifique de la Direction de l’Energie Nucléaire du CEA, Isabelle Moretti, Directrice des Technologies du Groupe ENGIE et Hubert Tardieu, Conseiller du Président Directeur Général d’ATOS.

 

En cohérence avec les évolutions des filières et marchés de l’énergie, ces trois spécialistes mettront leur expertise respective au service de l’évaluation des projets soumis en vue de leur labellisation. Désormais composé de 12 acteurs reconnus dans le domaine de l’énergie, à l’image de son président M. Olivier Appert (Président du Conseil Français de l’Energie, Délégué général de l’Académie des Technologies), le Comité de Labellisation du pôle Capenergies se réunira pour la première fois dans cette nouvelle configuration, le 21 septembre prochain.

Au sein du Collège des Industriels, deux changements interviennent :

Isabelle Moretti, Directrice des Technologies d’ENGIE, succède à Jean-Paul Reich, actuel Directeur Scientifique du groupe. Cette scientifique est une spécialiste des technologies de demain dans les énergies renouvelables, les territoires et bâtiments intelligents, et autres marchés émergents. Elle a mené de 1987 à 2012 pour l’IFPen de nombreux projets de recherche en France et à l’étranger, en collaboration avec l’industrie (TOTAL, CEPSA, YPFB), ainsi que des organismes de recherche nationaux (ANR, CNRS etc.) et européens. Auteure de plus de 120 articles scientifiques, elle préside également l’organisme européen de recherche sur le gaz (GERG).

 

Hubert Tardieu, Conseiller du Président Directeur Général d’ATOS, groupe leader international de la transformation digitale, sera le référent TIC du Comité Capenergies. Créateur de la Méthode Merise pour la conception et le développement des Systèmes d’Information, il est désormais reconnu au niveau mondial pour son expertise dans ce secteur clé pour la gestion de l’énergie et co-préside la Communauté Scientifique d’Atos qui publie de nombreux ouvrages de références dont une quarantaine de White Papers.

Au sein du Collège R&D :

Frank Carré, Directeur Scientifique de la Direction de l’Energie Nucléaire du CEA, remplace le Professeur Henri Safa, Directeur Adjoint de l’Institut International de l’énergie nucléaire, I2EN. Diplômé de l’Ecole Centrale Paris, du MIT et de l’Université d’Orsay en génie nucléaire, il débute sa carrière au sein du CEA en 1976 et consacre ses travaux à l’innovation, la recherche et le développement des systèmes nucléaires du futur, dans un cadre international. Il est également conseiller scientifique du Haut-commissaire à l’Energie Atomique et aux énergies alternatives.

 

Un label réputé :
Plus de 630 projets labellisés
Plus de 360 projets financés
Pour un budget total d’env. 1 345 M€
dont 480 M€ d’aides obtenues*

Accéder à la version PDF du Communiqué

De gauche à droite: P. ACHARD, S. DUPRE LA TOUR, P. LUCCHESE, F. CARRE, O. APPERT, H. TARDIEU, I. MORETTI, M. BRUSCHI, P. DUMAS, O. DUPONT

 


* Depuis la création du pôle, à fin 2016, hors projets > 100 M d’euros.

10,5 millions d’euros investis dans 2 projets innovants sélectionnés par le FUI et labellisés par CAPENERGIES

Dans le cadre du 23ème appel à projets du FUI1, 2 projets soutenus par le pôle de compétitivité CAPENERGIES et labellisés par son comité d’experts, ont été sélectionnés pour leur contenu innovant et les retombées économiques qu’ils devraient générer.

Traitant de thématiques relevant de l’efficacité énergétique pour les écosystèmes industriels et de transport, les 2 projets retenus mobilisent un total de 19 acteurs du secteur de l’énergie (PME, ETI, groupes, organismes de recherche).

Ces 2 projets, représentant un budget total de 10,5 millions d’euros, seront subventionnés à hauteur de 3,3 millions d’euros grâce au soutien des Collectivités Territoriales et de l’Etat.

La réalisation de ces projets permettra la mise sur le marché de nouveaux produits innovants et services associés, et devraient engendrer des retombées économiques importantes en termes de création d’emplois et de chiffres d’affaires générés, notamment en région PACA.

Avec un taux de réussite de 100% à cet appel à projet national, CAPENERGIES démontre son engagement pour accélérer le déploiement de l’innovation et la croissance des entreprises françaises dans des filières énergétiques stratégiques, et renforce sa coopération avec les pôles de mêmes secteurs d’activité.

Depuis sa création et à fin 2016, le pôle CAPENERGIES a permis le financement de 361 projets, représentant un budget total de 1 353 millions d’euros, ainsi qu’un montant d’aide de 478 millions d’euros.

Les 2 projets sélectionnés PLUG & WET et FALCON sont détaillés ci-dessous :

PLUG & WET II
SYSTÈMES INNOVANTS D’HUMIDIFICATION ET DE CAPTURE DE BOURRES INTÉGRÉS AUX MÉTIERS À TISSER INDUSTRIELS

Le projet PLUG & WET vise à réduire les consommations d’eau et d’énergie des procédés de tissage industriels. Il consiste à développer de nouveaux systèmes d’humidification et de capture de bourres directement intégrés sur les métiers à tisser.

Correspondants Capenergies : OSMOSE (06) et ARECO (06)

CAPENERGIES, pôle co-labellisateur aux côtés du pôle Techtera et ViaMéca

FALCON
FLEXIBLE & AERODYNAMIC TRUCK FOR LOW CONSUMPTION

Le projet FALCON a pour ambition de développer un ensemble complet « poids lourd et semi-remorque » significativement économe en carburant, destiné aux usages de transport de marchandises sur de longues distances et jusqu’en zone périurbaine. Les développements technologiques (aérodynamisme, pneus, aides à la conduite, lubrifiant, récupération de chaleur) seront intégrés à un camion démonstrateur avant d’être testés en conditions réelles.

Correspondants Capenergies : BENOMAD (06) et ENOGIA (13)

CAPENERGIES, pôle co-labellisateur aux côtés du pôle LUTB, Mov’eo et le pôle Véhicule du Futur.

1 FUI : Fonds Unique Interministériel

6 nouveaux projets labellisés par Capenergies

Le comité de labellisation, composé de personnalités reconnues dans le domaine de l’énergie, a récemment décerné le label Capenergies à 6 nouveaux projets innovants, pour leur potentiel technique et les retombées économiques qu’ils devraient générer.

En 2016

45 projets examinés
35 projets labellisés
25 projets financés
D’un budget total de 57 M€
Pour un montant d’aides obtenues de 24 M€

Le comité de labellisation du pôle Capenergies se réunit chaque mois afin d’évaluer des projets d’innovation soumis, appartenant à 4 grandes catégories :

  • Projet de recherche et d’innovation
  • Projet exemplaire structurant
  • Projet d’entreprise
  • Projet de formation

Les 6 derniers projets labellisés en 2016 sont les suivants:

CATHyOPE

Groupe de propulsion hybride électrique/électrique (pile à combustible hydrogène et batteries) pour véhicules poids lourd

Efficacité énergétique – Écosystèmes de transport

Le projet CATHyOPE prévoit le développement de la technologie hydrogène appliquée au transport routier et à la logistique. Il vise à substituer à la motorisation diesel d’un camion opérationnel un groupe de propulsion hybride électrique/électrique alimenté par une pile à combustible (Hydrogène).

Correspondant :
Green GT Technologies SAS (83)


Engineers for smart cities

Diplôme d’université d’un an de niveau bac+5 dans le domaine de la ville intelligente

Efficacité énergétique – Bâtiments et écosystèmes urbains

Le diplôme « Engineers for Smart Cities » proposé par l’Université de Nice Sophia Antipolis valide un parcours de formation initiale ou continue de niveau Bac+5 d’une durée d’un an. Ce programme vise à former des experts «ensembliers de la ville» capables de développer des offres intégrées et d’accompagner la mise en œuvre de projets innovants de Smart City partout dans le monde.

Correspondant :
Université de Nice Sophia Antipolis (06)


FALCON

Flexible & aérodynamic truck for low consumption

Efficacité énergétique – Écosystème de transport

Le projet FALCON a pour ambition de développer un ensemble complet «  poids lourd et semi-remorque » significativement économe en carburant, destiné aux usages de transport de marchandises sur de longues distances et jusqu’en zone périurbaine. Les développements technologiques (aérodynamisme, pneus, aides à la conduite, lubrifiant, récupération de chaleur) seront intégrés à un camion démonstrateur avant d’être testés en conditions réelles.

Correspondant :
Renault Trucks (69)


Fourmilière Lumineuse Française

Réseaux de lampadaires intelligents et connectés

Efficacité énergétique – Bâtiments et écosystèmes urbains

Le projet FLF vise à développer de nouvelles fonctions sur la gamme de lampadaires autonomes existante visant à optimiser leur fonctionnement et à proposer aux clients de nouveaux services basés sur leur capacité à communiquer et sur leur mise en réseau.

Correspondant :
LUMI’IN (04)


ORELI

Outil pour la Rénovation Énergétique du Logement Individuel

Efficacité énergétique – Bâtiments et écosystèmes urbains

Le projet ORELI vise le développement de méthodologies d’accompagnement des particuliers pour la rénovation énergétique BBC de leur maison. Des opérations test seront ainsi menées sur un panel expérimental de 200 logements-pilotes répartis sur tout le territoire insulaire corse. L’analyse des retours d’expérience permettra d’améliorer la maîtrise technique des projets, l’optimisation des financements et la mise en synergie des chaînes d’acteurs concernés. Le projet a pour ambition le déclenchement et l’accélération de rénovations énergétiques performantes en maisons individuelles, la structuration du tissu artisanal local et une contribution significative au déploiement de la PPE de Corse.

Correspondant :
CTC (20)


TOTEM

Transition ouverte des trajets écologiques multimodaux

Efficacité énergétique – Écosystèmes urbains et de transport

Le projet TOTEM propose un service d’autopartage en libre-service de véhicules électriques Twizy intégrant de nouvelles fonctionnalités visant à simplifier l’expérience conducteur et à augmenter l’intérêt du client. Il repose notamment sur un modèle de gestion locative des véhicules prévoyant  un système d’abonnement contrôlé par une application mobile.

Correspondant :
TOTEM Mobi (13)


[1] au 22/12/2016 dont 5 projets labellisés en 2015

5 nouveaux projets obtiennent le label Capenergies

Au mois de septembre, le comité de labellisation a décerné le label Capenergies à 5 nouveaux projets innovants. Composé de personnalités reconnues dans le domaine de l’énergie à l’image de son président M Olivier Appert (Président du Conseil français de l’énergie, Délégué général de l’Académie des technologies), le comité de labellisation du pôle Capenergies se réunit chaque mois afin d’évaluer le potentiel technique et les retombées économiques des projets d’innovation soumis, appartenant à 4 grandes catégories :

  • Projet de recherche et d’innovation
  • Projet exemplaire structurant
  • Projet d’entreprise
  • Projet de formation

Ainsi, depuis ce début d’année 2016, 29 projets répondant aux critères d’exigence de ce comité ont obtenu le label Capenergies.

Dans le cadre de ce processus visant la mise sur le marché d’innovations, les porteurs de projets ayant ou non obtenu le label bénéficient des conseils avisés de ce comité pluridisciplinaire pour consolider leur dossier.

Parmi les projets lauréats guidés vers les guichets les plus adaptés par l’équipe d’ingénieurs du pôle, 9 ont d’ores et déjà obtenus des financements et 10 sont actuellement en cours d’étude.

Les 5 derniers projets labellisés au mois de septembre sont les suivants:

GREENALYZE

Outil de simulation pour l’optimisation technique, économique, énergétique et environnementale de raffineries

Efficacité énergétique – Écosystèmes industriels

Le projet GreenAlyze vise à développer et commercialiser, au plan international, une suite de progiciels pour optimiser sur les plans technique, économique, environnemental, la conception et l’exploitation des raffineries, des bio-raffineries, et des usines pétrochimiques.
La modélisation mise en œuvre permet notamment d’évaluer en temps réel l’empreinte environnementale de ces usines (émissions de CO2, contenu carbone des charges et produits en particulier) et de pouvoir en assurer un pilotage opérationnel.

Correspondant :
GREENALYZE (13)


H2 Caraïbes Guadeloupe

Station de stockage massif d’électricité couplant une chaîne Hydrogène et une batterie

Systèmes énergétiques insulaires et zones isolées – Réseaux insulaires et faiblement interconnectés

Le projet H2 Guadeloupe vise l’installation et l’exploitation d’une station de stockage d’électricité de masse (65MWh) couplant une batterie et une chaine hydrogène. La station se mettra au service du gestionnaire de réseau et des producteurs d’ENR pour permettre une meilleure intégration des ENR intermittentes à l’échelle de la Guadeloupe. Les enjeux sont de positionner la Guadeloupe comme territoire de référence sur cette filière et de réaliser une vitrine technologique pour préparer un développement aux Antilles et à l’international.

Correspondant :
Hydrogène de France (HDF) et SA Raffinerie Antilles (SARA)


HYNOVAR

Filière hydrogène sur le plateau de Signes et les ports de Toulon

Production d’énergies décarbonnées – Systèmes de production à base d’énergies renouvelables

Le projet HYNOVAR a pour ambition le développement de différentes briques technologiques de la filière hydrogène associant les moyens d’une production locale d’hydrogène en valorisant la production d’énergies renouvelables et plusieurs applications innovantes multi-secteurs, sur les territoires industriel, agricole et portuaire du secteur Ouest Var.

Correspondant :
Chambre d’Industrie et de Commerce du Var (83)


H.Y.P.A. Corsica

Filière hydrogène en production autonome en Corse

Systèmes énergétiques insulaires et zones isolées – Réseaux insulaires et faiblement interconnectés

Le projet HY.P.A.Corsica vise le déploiement d’une chaîne complète de production et de consommation d’hydrogène dédiée à la mobilité. Cette chaîne a pour périmètre le territoire corse, via un modèle économique réplicable dans d’autres territoires insulaires ou zones non-interconnectées au réseau. HY.P.A.Corsica est un projet industriel qui s’inscrit sur les engagements énergétiques de la Corse (SRCAE et PPE) et qui s’appuie sur les expertises préexistantes sur le territoire (MYRTE).

Correspondant :
AAUC (20) pour le compte de la CTC (Collectivité Territoriale de Corse)


VALHYDATE

Applications innovantes de l’hydrogène sur un territoire industrialo-portuaire

Efficacité énergétique – Écosystèmes industriels et de transport

Le projet VALHYDATE localisé sur le territoire industrialo-portuaire de Marseille FOS (plateforme PIICTO) est un projet de démonstration qui vise à valoriser l’hydrogène fatal produit par les industriels du site, et l’hydrogène issu d’EnR, dans le cadre du projet Jupiter 1000 ou via d’autres projets. Cette valorisation s’effectue sur différents types d’applications réplicables sur d’autres territoires (applications stationnaires, mobilité, power to liquid). L’objectif est de structurer une filière industrielle pérenne et génératrice d’emplois.

Correspondant :
KEM ONE (13)


 

Accéder à nos projets labellisés

Projets Labellisés : 7 nouveaux projets

BIOLUMARCHI

Biolumarchi_w2Recherche en bioluminescence pour des applications potentielles dans des projets architecturaux

Efficacité énergétique – Bâtiments et écosystèmes urbains

L’objectif de ce projet de recherche fondamentale est la mise en place d’outils et de protocoles de cultures bactériennes bioluminescentes utilisées comme source de lumière en architecture. Cette thèse vise la mise au point de procédés de stabilisation et d’optimisation du phénomène, ainsi que l’exploration d’applications en milieu urbain.

Correspondant :
Tangram Architectes / Tangram LAB (13)

 


INTERNET OF CHARGING

Système de recharge intelligent pour véhicules électriques

Efficacité énergétique – Ecosystèmes de transport

Le projet vise le développement d’un système de recharge permettant de réguler et d’optimiser l’appel de puissance de véhicules électriques en fonction d’éléments extérieurs et notamment de l’état du réseau.

 

 

Correspondant :
PLUS DE BORNES (83)


NEMO POWER 2

nemo-power-2_w2

Tuyères diphasiques pour la production d’électricité et d’eau douce dans des dispositifs de climatisation

Production d’énergie décarbonée – Systèmes de production à base d’énergie

Le projet a pour objectif de simuler et de tester des tuyères diphasiques pour la mise au point d’un dispositif de production d’électricité et d’eau douce, par couplage aux installations de climatisation par eau de mer froide profonde dans la zone intertropicale (SWAC ). Il prévoit d’exploiter l’énergie thermique de l’eau de surface, ainsi que celle disponible dans l’eau froide de ces dispositifs de climatisation.

Correspondant :
STOREWATT (04)


SOLAR SMARTGLASS

Solar_SmartGlass_w2

Développement et industrialisation d’une ligne de fabrication de vitrages transparents photovoltaïques de large surface

Efficacité énergétique – Bâtiments et écosystèmes urbains

Le projet consiste à développer une ligne pilote de production, flexible permettant de transformer des verres photovoltaïques couches minces et de produire des vitrages de différentes caractéristiques (dimensions, performances électriques et optiques, taux de transparence, design).
Les vitrages photovoltaïques transparents pourront être intégrés sur les façades et ouvrants de bâtiments neufs ou rénovés afin de produire de l’électricité sans perturber la vision et d’améliorer les besoins bioclimatiques des bâtiments (isolation thermique, passage de la lumière naturelle, brise soleil…).

Correspondant :
SUNPARTNER TECHNOLOGIES (13)


CNIMFAB

CNIMFAB_w2Conception Innovante de Machines de Fabrication

Efficacité énergétique – Ecosystèmes industriels

Le projet CNIMFAB vise le développement de procédés de mise en forme innovants sans enlèvement de matière pour la réalisation de pièces métalliques complexes de grandes dimensions. La mise en œuvre de ces nouveaux moyens de fabrication s’inscrit dans une démarche d’Usine du futur et permettra le développement de nouveaux programmes de manière compétitive (réduction des rebuts de fabrication, des délais de réalisation et de l’impact écologique des procédés).

Correspondant :
CNIM (13)


Formation LINKY

LINKY_w2Formation modulaire pour la pose de compteurs Linky

Efficacité énergétique – Bâtiments et écosystèmes urbains

Ce projet de formation dédié à la pose des nouveaux compteurs LINKY s’inscrit dans le cadre du déploiement initié par Enedis, qui prévoit le remplacement de 35 millions de compteurs d’ici 2022. Cette formation vise à apporter des compétences attestées à des demandeurs d’emplois et à des salariés d’entreprises sous-traitantes, afin de procéder à l’installation de ces nouveaux compteurs en toute sécurité et dans le respect des délais.

Correspondant :
AFPA PACA (13)

 


 HIOT

HIOT_w2Système innovant de production d’hydrogène Application à l’internet des objets connectés

Systèmes énergétiques insulaires – Sites et zones isolés

Le projet HIOT consiste à intégrer une solution énergétique innovante, à base d’hydrogène, dans des systèmes d’alimentation électriques d’antennes, en zones non connectées au réseau. Le système qui associe des panneaux photovoltaïques, des batteries et le dispositif Hysilabs envisage un gain de fiabilité, une réduction des nuisances sonores et environnementales et s’inscrit en remplacement des systèmes conventionnels de type groupe électrogène.

 

Correspondant :
HySiLabs (13)


 

Accéder à nos projets labellisés

Un nouveau Comité pour labelliser vos projets innovants

Le 5 février 2016, le Comité de Labellisation du Pôle Capenergies s’est réuni pour la première fois dans sa toute nouvelle configuration. Doté de personnalités reconnues dans le domaine de l’énergie, ce nouveau comité confortera, par son exigence, le poids du label déjà acquis et donnera une plus grande visibilité aux projets labellisés par son rayonnement. Ce changement intervient dans le cadre d’une nécessaire évolution du processus de labellisation dans sa globalité, en cohérence avec les évolutions des filières et marchés de l’énergie. L’objectif du pôle est d’accompagner les porteurs de projets, de la R&D jusqu’à la recherche de financements, avec pour finalité la mise sur le marché de produits innovants.

Processus de labellisation : des compétences étendues, mobilisées pour la réussite de vos projets

Instance de gouvernance dédiée à l’innovation, le comité de labellisation s’appuie sur les compétences pluridisciplinaires de ses membres pour évaluer le potentiel technique et les retombées économiques des projets soumis, appartenant à  4 grandes catégories :

  • Projet de recherche et d’innovation
  • Projet exemplaire structurant
  • Projet d’entreprise
  • Projet de formation

Après délibération, les membres du comité, de par leur riche expérience, prodigueront aux porteurs les conseils nécessaires à la consolidation de leur projet d’innovation.

Les grandes étapes du processus de labellisation

  • Analyse du projet en avec le porteur
  • Conseils et soutien sur l’ingénierie du projet :
    • Mises en relation avec les partenaires industriels, académiques ou institutionnels du réseau Capenergies
    • Information, orientation et accompagnement vers les guichets de financements adaptés
  • Passage en comité de labellisation et retours constructifs auprès du porteur
  • Suivi du projet et de ses retombées
  • Valorisation des résultats

Dans un souci de respect de la confidentialité et de représentation de l’ensemble des collèges des membres du pôle, le comité de labellisation se compose de 11 représentants : 1 président, 9 représentants des collèges de membres et 1 permanent du Pôle Capenergies.

Pour les projets faisant appel à une expertise technologique pointue, le comité s’appuiera en complément sur la mobilisation d’un panel d’experts.

Olivier APPERT, Président du nouveau comité de labellisation du Pôle Capenergies

O-AppertOlivier Appert préside le Conseil Français de l’Énergie, Comité français du Conseil Mondial de l’Énergie. Il est Délégué général de l’Académie des Technologies.

Olivier Appert, ancien élève de l’École polytechnique, ingénieur général des Mines, a commencé sa carrière au service des Mines de Lyon, puis a occupé différents postes au ministère de l’Industrie et au cabinet du Premier Ministre. En 1987, il a pris la responsabilité de l’activité radiocommunication mobile au sein de la société Télécommunications Radioélectriques et Téléphoniques (TRT). Nommé en 1989 directeur des hydrocarbures au ministère de l’Industrie, il a rejoint en 1994 la direction de l’IFP et a été en charge notamment de la recherche et développement et de sa filiale, holding technologique cotée en Bourse. Il a été nommé en octobre 1999 directeur de la coopération long terme et de l’analyse des politiques énergétiques au sein de l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE). De 2003 à avril 2015, il a été Président Directeur Général de l’IFP Énergies Nouvelles.

Découvrir la nouvelle composition du Comité de Labellisation

Un label reconnu pour financer et donner de la visibilité à vos projets

Pourquoi obtenir le label Capenergies ?

  • Le label d’un pôle de compétitivité est obligatoire pour accéder à certains guichets de financement (FUI, APRF, etc.) et certains fonds d’investissement.
  • C’est un gage de qualité décerné aux projets à fort enjeux pour le développement d’une filière, reconnu par votre écosystème.
  • Par sa réputation, il apporte de la crédibilité à votre entreprise pour la recherche de partenaires projets, et de financements.
  • Il donne de la visibilité à vos projets innovants, grâce à des outils de communication dédiés:
    • Un nouveau logo utilisable sur vos supports de communication
    • La mise en avant de votre projet et des avancées marquantes sur le site internet du Pôle
    • La participation à des évènements et salons

Depuis 2005, plus de 576 projets innovants ont été labellisés et 334 projets financés, représentant un budget dépassant un milliard d’Euros.

Déposer un projet

Projets Labellisés : 5 nouveaux projets labellisés au mois de novembre

CLEEF SUCCESS

CLEEF-SUCESS--(c)-Cleef-systemTechnologie de séchage de boues de station d’épuration

Production d’énergies décarbonnées – Système de production à base d’énergies renouvelables

Le projet CLEEF SUCCESS a pour ambition de réaliser un prototype industriel de séchage de boue sur une STEP existante, en conditions réelles d’exploitation. Ce prototype inclue deux modules : un module de séchage intégrant un bain de graisses/huiles de récupération porté à 130°C et un module de récupération de chaleur par compresseur mécanique de la vapeur. Ce procédé permet d’atteindre un rendement énergétique plus performant que les procédés classiques.
Le second objectif du projet, consiste à caractériser les qualités énergétiques de l’éco combustible généré par le procédé (boue séchée + graisse).

Correspondant :
CLEEF SYSTEM (13)


ISICELL

ISICELLÉquipements et procédés pour la fabrication de cellules photovoltaïques bifaciales à haut rendement

Production d’énergies décarbonnées – Système de production à base d’énergies renouvelables

Le projet ISICELL a pour objectif de démontrer les performances d’équipements et de procédés de fabrication innovants de modules PV bifaciaux permettant de diminuer leur coût de production. Ces modules permettent des gains de production de 10% à 30%, selon leur orientation et les conditions d’ensoleillement.
Les technologies développées dans le projet sont basées sur des procédés d’implantation ionique par immersion plasma et de passivation par Atomic Layer Deposition.

Correspondant :
IBS (13)


MULTIFLUX

MULTIFLUX-(c)-Evergrid-solutionsConvertisseur « multiflux » pour systèmes multi-énergies

Système énergétiques insulaires et zones isolées – Stockage thermique et électrique

Le projet MULTIFLUX consiste à fabriquer et qualifier, en conditions réelles de raccordement à un réseau électrique, un convertisseur électronique de nouvelle génération, pour un système multiflux de production photovoltaïque et de stockage d’énergie.

Les enjeux sont multiples :

  • Économie jusqu’à  70% sur le coût des convertisseurs pour les centrales PV,
  • Réduction de la pollution harmonique des réseaux,
  • Contrôle commande centralisé.

Correspondant :
EVERGRID (13)


OPÉRATION 1000 BORNES

PLUS-de-BornesDéveloppement d’un réseau de bornes de recharges privé pour véhicules électriques en PACA et Corse

Efficacité énergétique – Ecosystèmes de transport

Le projet OPÉRATION 1000 BORNES consiste à déployer un réseau privé de cinq cent bornes de recharges accélérée (1000 points de recharge de 22 KW) pour des véhicules électriques. Le système de bornes intelligentes connectées à une plateforme logiciel informatique, permet à l’opérateur de gérer, à distance et en temps réel, l’ensemble de ses infrastructures.

Correspondant :
PLUS DE BORNES (83)


SOFT DEFIS

SOFT-DEVIS-(c)Industeel-Le-CreusotOutils et méthodes d’optimisation des procédés de coulée de lingots métalliques

Efficacité énergétique – Ecosystèmes industriels

L’un des défis auxquels sont confrontés les sidérurgistes concerne la fabrication de pièces présentant une très grande homogénéité de propriétés (caractéristiques mécaniques et propriétés d’utilisation en service). Les conditions de réduction des coûts et des délais, représentent aussi un enjeu à prendre en compte afin de maintenir leur compétitivité au niveau mondial.

Dans le cadre, le projet SOFT DEFIS vise l’optimisation de la qualité des lingots d’acier (structure, homogénéité chimique et compacité), en s’appuyant sur un nouveau logiciel de simulation des coulées et sur la mise en place de nouvelles techniques d’inoculation.

Correspondant :
TRANSVALOR (06)

 

Accéder à nos projets labellisés

Accompagnement réussi : Le projet MOGAS (MOteur à Gaz pour Applications Stationnaires) sélectionné au 20e appel à projet du FUI

Retenu dans le cadre du 20ème appel à projets du FUI[1] pour son contenu innovant et les retombées économiques qu’il devrait générer, le projet MOGAS vise la mise sur le marché d’une nouvelle technologie de moteur à gaz pour groupe électrogène. Soutenu par le pôle de compétitivité CAPENERGIES et labellisé par son comité d’experts, MOGAS sera subventionné à hauteur de 1,08 M€ grâce au soutien des Collectivités Territoriales et de l’État.En savoir +