ENOGIA et OPTIMUM TRACKER, lauréates du Pass French Tech PACA

Capenergies aux côtés des opérateurs régionaux du Pass French Tech, l’ARII et les pôles Eurobiomed et SCS, ont labellisé le 4 février 2016 la 1ère promotion d’entreprises du Pass French Tech dans le secteur de la santé et des cleantechs / industrie, en PACA. Parmi les 5 lauréats à fort potentiel et en hypercroissance, 2 membres de Capenergies ont été mis à l’honneur : Enogia (Production d’énergie) et Optimum Tracker (Optimisation de la production d’énergie solaire). La Région PACA fait figure de pilote national (avec la Région Languedoc-Roussillon) pour cette extension du Pass French Tech, jusqu’ici réservé aux entreprises du numérique.

Pour être éligibles, les entreprises devaient répondre à des critères particulièrement sélectifs et ambitieux, en matière de croissance du chiffre d’affaires et de rentabilité. Les sociétés « championnes » de cette première promotion bénéficieront d’une visibilité nationale et internationale accrue, de l’appartenance à une communauté d’excellence et d’un accès prioritaire et coordonné aux offres des partenaires du Pass French Tech (Business France, BPI France, DGE, INPI, Coface), offres premium qui s’enrichissent régulièrement.

ENOGIALauréate 2015 du concours Startups Clean Tech du Ministère de l’Economie, ENOGIA développe des micro-centrales électriques à Cycle Organique de Rankine, qui permettent de valoriser des rejets de chaleur fatale (échappements de moteurs, procédés industriels) ou des sources de chaleur renouvelables (géothermie, biomasse, solaire, …). Sa technologie propriétaire de micro-turbine de détente de vapeur de fluide organique lui assure un avantage concurrentiel, et lui permet de mettre sur le marché une gamme de produits innovants et fiables de conversion de chaleur en électricité. ENOGIA, qui renforce en 2016 son activité commerciale en France et à l’export, compte une vingtaine de collaborateurs, et a réalisé un CA de 1M€ en 2015, avec l’objectif d’atteindre un chiffre d’affaire de 30M€ d’ici 3 ans.

 

optimum trackerLauréate du concours CleanTech Open France, dans la catégorie Energies Renouvelables (ENR) OPTIMUM TRACKER conçoit des solutions de trackers solaires pour les fermes photovoltaïques de grandes envergures. Comme le tournesol, le tracker va permettre aux panneaux de suivre la course du soleil pour produire jusqu’à 30% d’énergie en plus. L’originalité d’Optimum Tracker est d’apporter des innovations mécaniques et software à cette technologie pour la rendre intelligente et connectée. L’objectif étant de rendre l’énergie solaire toujours plus compétitive afin qu’elle soit un pilier de la transition énergétique. Avec des bureaux sur les 4 continents et un CA approchant de 9 millions d’euros en 2015, l’entreprise prévoit un CA aux environs de 100 millions d’€ d’ici 3 ans et l’installation dans le monde d’une puissance énergétique équivalente à 1600MW.

 

A noter que les sociétés ENOGIA et OPTIMUM TRACKER font partie des 21 start-ups CleanTech ambassadrices de la French Tech lors de la COP 21.

Le Pass French Tech : un service premium pour les entreprises en forte croissance

Le pôle Capenergies participe activement à la détection, la sélection et la labellisation des entreprises du Pass French Tech en PACA avec l’ARII.

Le Pass French Tech est le programme destiné à soutenir les entreprises d’hypercroissance. Ce type d’entreprises demande une attention particulière car elles font face à des enjeux important de vitesse d’exécution.

Ainsi, de grands acteurs nationaux en charge du développement des startups – Bpifrance, Business France, Coface, INPI et DGE – se mobilisent pour le Pass French Tech et s’engagent à proposer aux entreprises labellisées une offre de services sur mesure :

  • Une offre premium et coordonnée, grâce à la présence d’un interlocuteur dédié auprès de chaque partenaire du programme.
  • Un volet financement qui inclut la mise en lien avec les investisseurs et l’accompagnement lors des levées de fonds.
  • Des entreprises bénéficiaires plus visibles car mises en avant dans la communication des partenaires.

Le tout dans un souci permanent d’efficacité et de rapidité : dossier de candidature unique, accès prioritaires aux services et aux ressources, suivi individualisé.

Une première année d’expérimentation a été initiée en 2014, le programme est désormais déployé sur tout le territoire. L’objectif du programme à terme est de soutenir de 100 à 300 entreprises.

Communiqué de presse