INTERVIEW … 3 questions à Nicolas Abgrall, Ingénieurs projets au sein de Capenergies

Capenergies : En quoi consiste l’accompagnement au développement de projets innovants au sein de Capenergies ?

Nicolas Abgrall : « S’il fallait résumer notre offre de services, elle irait de l’analyse du projet à l’orientation vers les guichets de financement pertinents en passant par la proposition à la labellisation. Tout cela dans le but final d’obtenir des financements et de minimiser les risques de refus.

Dans les faits, chaque projet dispose d’un accompagnement personnalisé. C’est « Présentez-vous notre projet et on vous dira qui peut le financer (ou pas) ! ». Nous ne nous contentons pas de délivrer un panorama de guichets de financement existants mais nous conseillons au cas par cas (en amont des expertises réalisées par chaque guichet de financement une fois le projet déposé et sans se substituer au processus de sélection de chacun). De plus, nous restons disponible au quotidien et suivons le projet jusqu’à son financement, avec des actions notamment auprès des collectivités territoriales pour obtenir des cofinancements permettant de boucler le financement global du projet.

Nous nous chargeons également de rechercher des partenaires pertinents, de R&D ou industriels, en fonction des compétences technologiques spécifiques et/ou de la proximité géographique. »

Capenergies : Quelles sont les valeurs ajoutées de cet accompagnement selon vous ?

Nicolas Abgrall : « Nos profils ‘ingénieurs projets’ qui sous-entendent une double compétence, à la fois scientifique et gestion de projets, ainsi que des connaissances en finance et propriété industrielle, me semblent être un plus. Ceci permet de présenter ‘avantageusement’ le projet pour qu’il soit financé, voire le rendre compréhensible par certains financeurs non spécialistes du secteur.

De plus, la très bonne connaissance des guichets de financements sollicités et le réseau de contacts privilégiés au sein des organismes de financement permettent de ne pas perdre du temps à élaborer des dossiers qui n’ont aucune chance d’être financé.

La possibilité de s’appuyer sur un réseau d’experts sectoriels permet de confronter le projet à l’état de l’art technologique actuel et d’évaluer sa faisabilité économique. »

Capenergies : Pouvez-vous nous parler de certains projets accompagnés par Capenergies qui ont reçu dernièrement un financement ?

Nicolas Abgrall : « Entre les Investissements d’avenir et le FUI (Fonds Unique Interministériel), de nombreux projets ont été récemment sélectionnés.

Si on se concentre sur le FUI, le projet HFS, Hybrid Flight Solution, a été retenu le 1er mars dernier dans le cadre du 13ième Appel à projet. Ce projet a vu le jour suite au brainstorming organisé par l’interpôle CORP (Capenergies/Optitec/Risques/Pegase) autour des systèmes énergétiques autonomes.

On peut parler également de 2 projets que Capenergies a accompagné : PULSARCELL et SFUMATO. Financés dans le cadre du FUI de l’AAP précédent, ces 2 projets viennent d’être lancés au 1er trimestre 2012.

  • SFUMATO a démarré officiellement le 1er mars avec le recrutement de plusieurs personnes au sein des laboratoires et PME, et le 13 mars avait lieu la réunion de lancement.En termes de bilan 2011 concernant le FUI, 5 projets sur les 6 présentés par Capenergies ont été financés :PULSARCELL (équipements et technologies innovantes de fabrication de cellule),
  • SFUMATO (développement d’un procédé d’impression numérique pour la réalisation de modules photovoltaïques de nouvelle génération),
  • ADEOLYS (développement de systèmes innovants de détection des défaillances associés aux roulements éoliens),
  • SMART 4G TABLET (d’autonomie électrique par l’utilisation d’un film photovoltaïque transparent intégré dans l’écran de la tablette et associé à des solutions avancées d’économie et de gestion de l’énergie)

Et le 6ième a finalement été financé par la région PACA et OSEO :

  • SIC (Sustainable Indoor Climate) : nouvelle génération de produits qui assurera le chauffage, le rafraichissement et le renouvellement d’air hygiénique des bâtiments sans le recours aux énergies fossiles.

Ces 6 projets collaboratifs représentent la diversité des domaines énergétiques accompagnés par Capenergies : Solaire, Eolien, Maîtrise de la demande en énergie, Couplage et intégration, afin de contribuer au mix énergétique du futur.»