Smart Campus Nice Sophia Antipolis

Mise en place sur un campus universitaire d’un réseau électrique intelligent expérimental – plateforme d’innovation

Smart-CampusLe projet « Smart Campus Nice Sophia Antipolis » a été retenu et labellisé dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt national du plan « Réseaux Electriques Intelligents » de la Nouvelle France Industrielle engagée par le gouvernement. Ce campus intelligent constituera une véritable plateforme d’innovation par la mise en place d’un réseau électrique intelligent expérimental mobilisant des acteurs majeurs du monde académique et industriel.

Le Smart Campus Nice Sophia Antipolis fait partie des 4 lauréats retenus par le gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route nationale concernant les Réseaux Electriques intelligents. Ce plan vise à réunir les acteurs de la filière autour d’un label « campus intelligent » et d’une structure opérationnelle pour créer une équipe de France des réseaux électriques intelligents, vitrine du savoir-faire français à l’international.

Ce campus intelligent constituera une véritable plateforme d’innovation par l’expérimentation d’un réseau électrique intelligent et prendra corps  sur le site de SophiaTech dans un premier temps, puis sur l’Eco-campus dont la construction est prévue à Nice Méridia. Il prévoit le développement d’un programme R&D, ainsi qu’une offre de formation ambitieuse. Le projet permettra ainsi aux étudiants de se confronter aux nouveaux usages de l’énergie, de bénéficier des formations les plus avancées dans le domaine, encourageant l’intégration de thèses et la création de jeunes pousses et start-up, qui viendront enrichir l’Offre REI française.

S’appuyant sur les solides compétences d’acteurs académiques et industriels, Smart Campus Nice Sophia Antipolis a pour objectif de favoriser la fertilisation croisée entre ces deux mondes autour de 5 thématiques : sociologie du comportement, smart building, échange de données, cyber sécurité et autoproduction/autoconsommation.

D’un budget total de 12M € (avec un financement public/privé paritaire de 50%), le projet est porté par l’Université Côte d’Azur, en partenariat avec ARMINES, ERDF et Alstom, avec l’appui technique du Pôle de compétitivité Capenergies. Il s’appuie sur l’exceptionnel écosystème azuréen existant, avec notamment  le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment, des industriels de premier plan (EDF, RTE, IBM, Orange), l’Institut Méditerranéen des risques et du développement durable (IMREDD), des PME et start-ups du domaines de l’énergie et des Technologies de l’Information et de la Communication des territoires de NCA et de la CASA, la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur et le pôle de compétitivité SCS. Il bénéficie du soutien déterminant de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Métropole Nice Côte d’Azur (NCA) et de la Communauté d’agglomération Sophia Antipolis.

De plus, cette labellisation devrait conforter la candidature  de la Région Provence Alpes Côte d’Azur Flexgrid, déposée dans le cadre de l’appel à projet national pour le déploiement à grande échelle des Réseaux Electriques Intelligents, actuellement en cours d’analyse par le gouvernement.

Le Projet Smart Campus Nice Sophia Antipolis se matérialise aujourd’hui par la création d’une plateforme « Meta-campus », associant les quatre campus labélisés au niveau national, sous l’égide du conseil scientifique de l’association REI « Think Smart Grids ». Cette plateforme sera administrée par une « Meta-gouvernance » composée de représentants des quatre campus, de membres de l’association et de représentant de l’Etat. Le Pôle de compétitivité Capenergies y prend part via sa mission d’assistance auprès de l’Université Côte d’Azur, Coordonnateur du campus intelligent azuréen.

Comme le souligne Christian Estrosi, Président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Député-maire de Nice et Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, dans le communiqué de presse diffusé à cette occasion :

« Je suis heureux de voir la candidature collective « Nice Sophia Antipolis » labellisée « smart campus » par le Ministère de l’Economie dans le cadre du projet de la Nouvelle France Industrielle. Seulement quatre projets ont été retenus, dont celui que nous portons. Je remercie les acteurs de l’enseignement, de la recherche et de l’innovation rassemblés autour de l’Université Côte d’Azur qui a su porter avec énergie cette démarche.

Nous allons ainsi pouvoir faire de nos campus azuréens, dont le futur Eco-Campus situé au cœur de l’Eco-Vallée, à la fois des campus en pointe et exemplaires en terme de réseaux électriques intelligents et d’optimisation des ressources en énergie, et des lieux d’expérimentation et d’apprentissage uniques pour nos futurs chercheurs et ingénieurs. »