Smart Campus Nice Sophia Antipolis

Mise en place sur un campus universitaire d’un réseau électrique intelligent expérimental – plateforme d’innovation

Retenu par le gouvernement dans le cadre de la feuille de route nationale des REI, le « Smart Campus Nice Sophia Antipolis » se définit comme une plateforme d’innovation destinée à l’expérimentation d’un réseau électrique intelligent et la définition d’une offre de formation Smart Grids spécialisée.

Un tel projet constitue une brique essentielle du déploiement des nouveaux systèmes énergétiques du programme FLEXGRID, porté par la Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur et piloté par Capenergies. Le smart campus constituera à terme une vitrine du savoir-français à l’international.

Prenant appui sur un écosystème public-privé unique en France, le smart campus fédère les industriels et académiques du territoire azuréen dans la continuité des nombreuses réalisations de références, menées depuis 2010 en faveur de la filière des Réseaux Électriques Intelligents.

 

Une plateforme d’innovation créatrice de valeurs économiques, environnementales et sociales

Mis en œuvre par l’Université Côte d’Azur, Mines ParisTech, et leurs partenaires industriels Enedis, GRDF et Schneider Electric, le Smart Campus prendra corps sur deux sites : à Sophia Antipolis, sur les Campus SophiaTech, et MINES ParisTech et à Nice Méridia sur l’EcoCampus dont la construction est amorcée.

Le campus intelligent doit permettre de réunir des moyens matériels et logiciels pour constituer un programme de R&D ambitieux autour des Smart Grids ainsi qu’une offre de formations spécialisées. Cette plateforme vise 4 objectifs :

  1. Mener des projets collaboratifs de recherche publics-privés autour des nouveaux systèmes énergétiques intégrant production, stockage, acheminement, consommation d’énergie, et tenant compte d’enjeux socio-économiques, de cybersécurité, notamment,
  2. Développer une activité expérimentale,
  3. Servir de support aux formations existantes et aux nouvelles formations afin que celles-ci intègrent la problématique « smart grids » et forment des étudiants qualifiés susceptibles d’intégrer les entreprises,
  4. Accélérer le transfert industriel issu des projets collaboratifs par une exploitation directe par un partenaire industriel ou la création de jeunes pousses.

Capenergies animera les comités de gouvernance du Smart Campus, et contribuera au montage des projets à venir.

Futur bâtiment de l’IMREDD à Nice Méridia – Eco-campus de l’Eco-Vallée

L’IMREDD, un bâtiment expérimental pour initier le Smart Campus d’Université Côte d’Azur dans l’éco-vallée Plaine du Var

Le nouveau bâtiment de l’Institut Méditerranéen du Risque, de l’Environnement et du Développement Durable (IMREDD), dont l’inauguration est prévue à l’été 2019, constitue la 1ère réalisation du futur éco-campus de l’Eco-Vallée Plaine du Var.

Centré sur une plateforme technologique et un « learning centre », ce nouvel écrin permettra de développer des projets d’innovations technologiques. Parmi les axes de recherche et développement des experts et enseignants-chercheurs : la Smart Energy, le Smart Building, la conception inspirée de la nature et les matériaux biosourcés, la maison connectée, l’autoproduction et l’autoconsommation l’électromobilité, la cybersécurité, etc.

Conçu pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux (architecture bioclimatique, production d’électricité photovoltaïque), le futur bâtiment permettra également d’expérimenter le pilotage énergétique intelligent à travers la mise en place de solutions smart grids.

Le projet permettra à l’IMREDD de réaliser son ambition : favoriser l’innovation, le transfert dans les entreprises, contribuer à la création d’emplois et à la compétitivité du territoire ainsi qu’à son rayonnement international.