PPE 2016-2023 : La transition énergétique en marche sur le territoire Corse

Le 4 février dernier, Gilles SIMEONI, Président du conseil exécutif de Corse, accueillait Bernard Mahiou, directeur général du pôle Capenergies, en présence de Jean-Christophe ANGELINI, Conseiller exécutif, Président de l’agence de développement économique de la Corse et Vice-Président de Capenergies, Fabienne GIOVANNINI, Conseillère exécutive et Présidente de l’agence d’aménagement durable, de planification et d’urbanisme de la Corse et Josépha GIACOMETTI, Conseillère exécutive en charge de la culture, de l’enseignement supérieur et de la recherche, afin d’échanger sur les actions communes à mettre en œuvre dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), la nouvelle feuille de route de l’avenir énergétique de la Corse. Lors de cette journée dédiée à la transition énergétique en Corse, Jean-Christophe ANGELINI, qui vient d’être désigné Vice-Président de Capenergies, a rappelé la forte volonté d’opérationnalité, de synergie et de mutualisation d’actions, qui unit l’exécutif Corse et le Pôle Capenergies autour de cette feuille de route. Adoptée fin 2015, la PPE prévoit notamment un montant de 3.112 milliards d’euros d’investissement et la création de 5000 emplois pour la période 2016 à 2023.

Un programme énergétique ambitieux

Élément fondateur de la transition énergétique pour la Corse, la PPE précise les objectifs de politique énergétique, identifie les enjeux et les risques dans ce domaine, et orientera les travaux des acteurs publics. La PPE permettra de garantir :

  • la sécurité d’approvisionnement en carburants et la baisse de la consommation d’énergie primaire fossile dans le secteur des transports,
  • la sécurité d’approvisionnement en électricité,
  • l’amélioration de l’efficacité énergétique et la baisse de la consommation d’électricité,
  • le soutien aux énergies renouvelables.

La complète réalisation du programme énergétique induit sur la période 2016-2023 des investissements de l’ordre de 3,1 milliards d’euros.

A noter que la Corse est la première Zone Non Interconnectée à se doter d’une PPE.

La PPE en chiffres

Sur la période 2016-2023, il s’agit de réaliser par rapport à l’existant en 2015 :

➪ Le lancement d’un vaste plan de rénovation du bâti de 960 millions d’euros pour 3000 logements par an.

➪ Le lancement d’un vaste plan EnR de l’ordre de 472 millions d’euros :

    • EnR production électrique : 310 millions d’euros
    • EnR thermique, bois et solaire notamment : 162 millions d’euros

+ 148% de puissance électrique installée à partir de sources d’énergies renouvelables garanties (hors grande hydraulique)

+ 38% de puissance électrique installée à partir de sources d’énergies renouvelables intermittentes

1,475 milliards d’euros d’investissement dans les infrastructures et réseaux : Remplacement de la centrale du Vaziu par un Cycle Combiné Gaz 250 MW fonctionnant au fioul léger en attendant l’arrivée du gaz, réseau de transports Gaz Cyrénée, infrastructure d’amenée du gaz naturel.

➪ 205 millions d’euros dédiés aux transports et à la mobilité durables

La Corse, territoire d’innovation

La réalisation de cette nouvelle feuille de route est basée sur le fort potentiel d’innovation du territoire Corse et nécessitera l’expérimentation de nouvelles technologies.

Dans le domaine de la rénovation du bâti, axe majeur de la PPE, qui prévoit la rénovation de 3000 logements par an, la Corse a d’ores et déjà engagé des projets innovants, à l’image du Pole Méditerranéen de Formation et D’Hébergement situé à Ajaccio. Porté par la Chambre de Métiers et d’Artisanat de Corse du Sud et labellisé en 2011 par le pôle Capenergies, ce projet vise à restructurer un bâtiment pour y établir une résidence de 44 logements sociaux destinés aux jeunes en formation en alternance, et y proposer une extension dédiée à la formation aux énergies renouvelables. L’ensemble constituera un bâtiment exemplaire basse-consommation et sera conçu comme un véritable support pédagogique dédié aux EnR. Autre innovation en cours de déploiement, le projet ORELI (Outils pour la Rénovation Energétique des Logements Individuels) prévoit à travers la rénovation de 200 logements, de faire émerger une stratégie de massification ainsi que la construction d’outils opérationnels pour le secteur de la rénovation du bâti.

 

PPE_2016-2023_Corse_02

Cette journée de rencontre avec le nouvel exécutif Corse s’est achevée par la visite des plateformes technologiques MYRTE et PAGLIA ORBA, dédiées au couplage de l’énergie solaire à des unités de stockage et aux smart grids. Bernard Mahiou a pu rappeler à cette occasion que la mise en œuvre efficace de ces innovations nécessite de faire évoluer les réseaux électriques actuels pour atteindre les objectifs fixés par la nouvelle feuille de route énergétique. L’évolution des usages énergétiques sur le territoire corse et le maintien du fragile équilibre entre l’offre et la demande, mis à mal notamment par l’intégration d’énergies renouvelables intermittentes, dont la production est désynchronisée des consommations, nécessite de rendre les réseaux électriques intelligents, à l’image du projet de déploiement des REI en Région PACA Flexgrid, qui pourrait être répliqué en Corse.