Le projet HyGreen DLVA se dote d’un Comité Scientifique de haut niveau pour accompagner sa mise en œuvre

A l’invitation de l’Agglomération Durance Lubéron Verdon (DLVA), Paul Lucchese – Ingénieur au CEA, Directeur adjoint de Capenergies et Président de l’Accord Hydrogène AIE a réuni un Comité Scientifique pour accompagner la mise en œuvre du projet HyGreen. Dédié à la production et au stockage d’hydrogène vert sur ce territoire, HyGreen constitue une 1ère étape qui vise à faire de DLVA « la métropole des énergies ».

Une douzaine d’ingénieurs, sociologues, économistes et spécialistes, issus d’organismes d’horizons différents*, prennent part à ce Comité. L’objectif est d’apporter aux porteurs de projets – entreprises et collectivités, des recommandations sur les volets scientifiques, technologiques, économiques, environnementaux et sociétaux, ainsi que de répondre aux interrogations des citoyens. Rassemblés deux fois par an pour échanger, ils pourront organiser des réunions publiques à destination de la population. Les membres du Comité auront également un rôle à jouer pour faire connaître auprès de la communauté hydrogène internationale, les avancées d’un tel projet déployé à l’échelle locale.

Labellisé par Capenergies en 2017, HyGreen Provence est un projet ambitieux qui prévoit la production d’hydrogène à partir d’énergie solaire photovoltaïque et par l’électrolyse de l’eau, ainsi que le stockage massif dans les cavités salines de la Durance Lubéron Verdon. 1 milliard d’euros d’investissements sont nécessaires pour exploiter à horizon 2027 un parc de 1500ha de panneaux photovoltaïques et financer les installations d’électrolyse. La 1ère phase du projet (2020 à 2023) doit permettre d’installer 200ha de PV pour alimenter par exemple, en hydrogène vert 56 bus de l’agglomération. D’autres applications possibles sont en cours d’études. En janvier 2019, un 1er protocole d’accord pour le stockage de l’hydrogène vert a été signé entre la DLV et Géométhane – entreprise experte du stockage souterrain dans la région.

DLVA a estimé entre 10 et 12 millions d’euros de retombées fiscales par an. Le projet HyGreen pourrait à terme permettre de faire bénéficier à l’ensemble de la population d’infrastructures innovantes comme des bus fonctionnant à l’hydrogène ou encore une liaison ferroviaire Briançon-Marseille dotée d’une locomotive à hydrogène (des études de faisabilités sont en cours avec les autorités régionales).

* Liste des membres du Comité Scientifique HyGreen

Nom Origine Expertise

Paul Lucchese Capenergies / IEA Hydrogen Hydrogène, international, systèmes énergétiques

Laurent André / Sébastien Dupraz BRGM – Bureau de Recherches Géologiques et Minières Stockage Hydrogène cavité
Méthanation in situ

Christian Beauger/Georges Kariniotakis Mines Paris Tech
PERSEE/ERSEI
Technologie R&D
Systèmes énergétiques

Florence Lefebvre-Joud CEA LITEN Technologies et R&D

Benno Weinberger INERIS Analyses Risques – Sécurité

David Hart E4TECH CH&UK Analyse système

Klaus Bonhoff NOW Programme allemand Hydrogène – partenariat Public/Privé

Etienne Klein LARSIM/CEA Approche sociétale

Thierry Tatoni Institut Méditerranéen de la biodiversité et Ecologie Biodiversité

Naida Maizi CMA/Ecole des Mines
Sophia Antipolis
Prospective énergétique – Economie de l’énergie

Patrice Geoffron CGEMP/Université Dauphine Economie de l’énergie – Prospective énergétique

Jean-Pierre Ponssard Polytechnique
Chaire Energie et prospérité
Economie de l’énergie

Pierre Fournier Université Aix Marseille/CNRS
Laboratoire Méditerranéen de sociologie
Sociologie des projets territoriaux énergétiques, risques associés

Sebastien Velut Sorbonne Nouvelle/IHEAL Environnement, Energie et Sciences Humaines et sociales

Contact Capenergies :

Flavien PASQUET, Ingénieur projets
+33 6 98 72 19 19
rf.se1553525569igren1553525569epac@1553525569teuqs1553525569ap.ne1553525569ivalf1553525569