Agenda

Vous souhaitez

Le pôle de compétitivité CAPENERGIES et l’Université des Métiers du Nucléaire signent un accord pour coopérer en faveur des compétences de la filière nucléaire

Le pôle de compétitivité CAPENERGIES et l’Université des Métiers du Nucléaire signent un accord pour coopérer en faveur des compétences de la filière nucléaire

1er juillet 2024 – Hélène BADIA, Présidente de l’Université des Métiers du Nucléaire et Christophe BOURMAUD, Président de Capenergies, ont signé un accord pour coopérer afin de promouvoir les métiers et les carrières dans l’industrie nucléaire et de faciliter le recrutement de spécialistes répondant aux besoins des entreprises.

L’Université des Métiers du Nucléaire et le pôle de compétitivité Capenergies ont décidé d’officialiser leur collaboration, déjà initiée dans cadre du projet OPPEN (Offre de Professionnalisation Pour les Entreprises du Nucléaire) porté par le Campus d’excellence des métiers et des qualifications – Industrie du futur Sud et très récemment lauréat de l’AMI Compétences et Métiers d’Avenir France 2030.

Ainsi, l’Université des Métiers du Nucléaire et Capenergies formalisent leur collaboration à travers des actions concrètes en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, pour faciliter l’accès aux formations, s’assurer de l’adéquation entre les parcours de formation et les besoins des entreprises, et promouvoir les opportunités dans cette filière, auprès des jeunes diplômés comme des personnels en cours de carrière.

A travers la « Semaine des Métiers du Nucléaire » ou les réunions du Club Nucléaire Capenergies, qui réunissent tout l’écosystème local de la filière, les deux partenaires favorisent une véritable connexion entre formation et entreprises qui recrutent dans l’industrie nucléaire, pour un impact réel sur le front des compétences sur le territoire et au-delà, participant ainsi à la transition énergétique.

Jusqu’en 2033, ce ne sont pas moins de 10 000 à 15 000 recrutements par an qui seront nécessaires pour l’exploitation du parc nucléaire et pour mener à bien le programme de construction de nouveaux réacteurs.

A propos de Capenergies

Le pôle de compétitivité Capenergies facilite l’émergence de projets innovants et accompagne leur financement et développement pour accélérer la Transition Énergétique dans les territoires. Il intervient au bénéfice des filières énergétiques bas carbone et de ses membres implantés en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Corse, Guadeloupe ainsi qu’en Principauté de Monaco.

Le pôle fédère un réseau dynamique de plus de 520 adhérents – grands groupes industriels, entreprises dont une majorité de PME & start-up, centres de recherche et formation, collectivités et financiers- spécialistes de l’énergie et des usages associés. Il est en relation avec plus de 300 partenaires en France et en Europe.

Le pôle soutient la croissance des entreprises et le développement de projets de territoire, au travers de divers services et en organisant des rencontres business avec des donneurs d’ordre publics et privés. Il facilite le recrutement et la montée en compétence des salariés des membres, afin de leur permettre d’accéder à de nouveaux marchés et de s’adapter aux enjeux spécifiques des filières énergétiques.

En savoir plus : https://www.capenergies.fr

A propos de l’Université des Métiers du Nucléaire

L’Université des Métiers du Nucléaire (UMN) a été créée en avril 2021, à l’initiative de la filière nucléaire française, de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie, de l’Union Française de l’Électricité, de France Industrie et de Pôle Emploi, avec le soutien de l’État.

Sa mission est de construire une démarche collective nationale, régionale et locale, en fédérant les acteurs de la filière nucléaire, de la formation et de l’emploi en région pour :

  • Rendre visible l’offre de formation, à la maille nationale et dans chaque région, notamment à travers les Campus Régionaux ou associations ;
  • Faciliter, accélérer, industrialiser l’adéquation entre l’offre de formation et les besoins de la filière, en particulier pour les métiers clés en tension. Soutenir des initiatives qui répondent à des besoins prioritaires ;
  • Promouvoir les métiers et renforcer l’attractivité de la filière(Mon Avenir dans le Nucléaire).